• Actualité
  • Recrutement
Posted on :

Programme La Ruche – Ils témoignent !

C’est quoi, La Ruche ? C’est un programme de formation destiné à former des collaboratrices et collaborateurs à de bonnes pratiques de développement pour fluidifier les méthodes de travail au sein du boncoin.

L’objectif est de pallier la pénurie de candidats dans ce secteur en formant des personnes sur notre stack et nos pratiques, tout en créant un esprit de promo pour fluidifier les échanges entre les différentes Feature team du boncoin.

Découvrez le témoignage de Sonia, Thibaut et Sandrine, des développeurs.ses qui ont accepté de nous raconter leur expérience au sein du programme La Ruche ! 

  • Sonia Boudjenane, 29 ans, a suivi une formation professionnelle chez Social Builder pendant 4 mois, avant d’intégrer la Ruche, pour un stage de fin de formation de 6 mois, en tant que développeuse backend GO  (junior). 
  • Thibaut Bernard, 24 ans, a rejoint le programme en stage, en tant que Développeur backend GO, après son année à Holberton school. 
  • Sandrine CAO, 33 ans, étudiante à l’école 42 pour sa reconversion professionnelle a intégré le programme La Ruche en tant que développeur backend GO.

 

  • Pourquoi as-tu choisi le programme La Ruche du boncoin ? 

Sonia : j’étais à la recherche d’un stage, au moment où trois collaborateurs du boncoin sont venus présenter le programme La Ruche devant ma promotion d’apprenante avec Social Builder. Social Builder est une association qui œuvre pour plus de diversité dans la tech. Ce qui m’a plu, c’est le fait que l’entreprise ait une vraie culture d’entreprise. Ils ont employé le mot d’entreprise “apprenante” avec des valeurs fortes, des valeurs qui ne sont pas simplement « écrites sur les murs”.  Au-delà de l’entreprise, ce qui m’a donné envie d’intégrer le Programme La Ruche, c’est l’approche du développement via les bonnes pratiques, le craftsmanShip comme on l’appelle, c’est de l’artisanat du logiciel. Mais aussi l’esprit accès sur le partage, la transmission, à travers les guildes par exemple.  

Thibaut : J’étais à Holberton School, je cherchais un stage de six mois et mon objectif était de trouver un stage dans une grande entreprise. En cherchant, je suis tombé sur l’annonce du boncoin, sur Welcome to the Jungle. L’annonce était vraiment cool, au-delà des missions, il y avait d’autres offres pour des stages et alternances dans le cadre du programme, ce qui allait créer une “promo”, je n’avais donc aucune raison de ne pas postuler ! 

Sandrine : j’ai choisi ce programme parce que les organisateurs de la Ruche ont présenté le programme pour mon école.  Je me suis dit que c’était une réelle opportunité pour intégrer ce grand groupe que tous les Français connaissent ! J’ai également été séduite par la volonté d’accompagner des jeunes développeurs pour leur apprendre le métier. Je n’ai donc pas hésité à envoyer mon CV !

  • Comment s’est déroulé le programme ? 

Sonia : durant ce programme, on a eu des formations sur pas mal de sujets :  le langage GO, l’approche du Craftsmanship,comment bien designer des applications, l’agilité… Il y avait aussi ce qu’on appelle “le backend tour”,  c’est un parcours d’intégration pour les développeurs backend du boncoin, qui consiste à faire quelques petits exercices, encadrés par les lead développeurs de la guilde backend.

Thibaut : le programme s’est déroulé en plusieurs étapes : on a fait un mois de formation pour apprendre le langage développeur GO ainsi que les méthodologies et les bonnes pratiques, côté développement. Après ce premier mois, différentes FT ont été présentées afin que l’on puisse aller dans la FT de notre choix.

Sandrine : j’étais avec 3 autres stagiaires et 2 alternants. On a découvert ensemble beaucoup de choses durant le programme, dont les bonnes pratiques du code et l’apprentissage du développement collaboratif. On avait un rendez-vous toutes les deux semaines avec Laurent Dutheil, notre coach, pour faire un point, échanger entre nous…

 

  • Qu’est ce que le programme t’a apporté/appris ? 

Sonia : TOUT. J’ai découvert le travail de développeur. Le programme m’a vraiment appris à avoir des outils, comme Laurent nous le disait, c’est une “caisse à outils” qui va nous permettre d’appréhender le métier de développeuse chez leboncoin, dans de bonnes conditions. Côté technique, on a eu pleins de méthodes, plein d’outils pour s’assurer de la robustesse de ce qu’on développe. De développer les fonctionnalités, d’avoir du code bien conçu, de faire du bon travail finalement ! Ça nous a donné beaucoup d’outils pour pouvoir bien entamer son travail.

Humainement aussi, parce qu’on a rencontré beaucoup de stagiaires, c’était important et nécessaire, on s’est serré les coudes. On a des difficultés, on n’ose pas forcément en parler, donc on est là pour les uns et les autres, c’était vraiment génial !  On a aussi notre mentor, Laurent, quand il y a quelque chose qui ne va pas, qu’on a des questions techniques, il est toujours là, on sait qu’on peut compter sur lui. 

Thibaut : le programme m’a apporté beaucoup de choses ! Rien qu’avec les autres personnes du programme La Ruche, on est devenu très soudé, on se parle tous les jours, si on rencontre des soucis, on s’envoie un message pour s’entraider. Ça fait un effet promo qu’on pouvait retrouver dans une école.  Niveau technique aussi, tout ce qu’on a appris dans le premier mois, je n’aurais pas pu rêver mieux. Je pense que dans une autre entreprise, je n’aurai jamais eu ça. Un mois de formation brute où j’ai appris les bonnes pratiques, un nouveau langage etc, ça m’a énormément apporté. 

Sandrine : de la rigueur, de la logique, de l’entraide et de la communication entre collaborateurs. 

 

  • As-tu eu une proposition d’embauche à la fin de votre stage ? Si oui, laquelle ? Et comment as- tu  accueilli cette nouvelle ? 

Sonia : j’ai eu une proposition d’embauche à la fin de mon stage, en CDI, en tant que développeuse backend.  J’étais super heureuse ! J’étais contente de rester chez leboncoin. En étant employée, je me suis rendue compte à quel point les valeurs vivaient vraiment, il y a des vrais engagements, on nous encourage vraiment à bien faire les choses. Je suis fière de faire partie du boncoin, c’est le mot, FIÈRE. 

Thibaut : oui, j’ai eu une proposition d’embauche à la fin de mon stage, en CDI, en tant que développeur backend GO. Je suis tombée dans une toute nouvelle FT avec seulement un développeur Backend, ça s’est super bien passé. J’ai exprimé ma volonté de rester après mon stage à mon manager, qui m’a fait comprendre qu’il ne pouvait pas prendre un autre développeur tout de suite… Mais il a directement entrepris les démarches pour que je puisse intégrer une autre FT. J’ai donc rencontré une autre FT avec qui ça s’est super bien passé que je rejoins très prochainement. Je suis super content ! 

Sandrine : oui ! J’ai accepté volontiers une proposition de CDI en gardant le poste de développeuse backend au sein de la même équipe où j’ai effectué mon stage. J’étais très reconnaissante que l’on me fasse confiance. J’ai accepté directement la proposition avec beaucoup de gratitude, parce que j’avais envie de rester ! 

 

  • Quel est ton meilleur souvenir ? 

Sonia : mon meilleur souvenir, vers la fin de mon stage, on m’a dit que tout se passait très bien, mais je n’étais pas sûre de pouvoir rester dans ma FT parce qu’il y avait déjà quatre développeurs backend, ce qui est beaucoup. J’étais triste, on venait d’entamer un super projet, j’étais triste de le laisser et de laisser mes collègues avec qui je m’entendais super bien. J’ai commencé à postuler ailleurs et je me suis vite rendu compte que la barre est mise très haute chez leboncoin et les propositions est-ce ce qu’elles seront aussi bien, est-ce que je pourrais travailler dans d’aussi bonnes conditions, est-ce qu’on va autant m’encourager à bien concevoir mon code, est-ce que je vais être dans une entreprise autant engagée. Donc mon super beau souvenir, c’est quand mon manager m’a annoncé que je pouvais rester dans ma FT. J’étais trop heureuse, je m’en souviens encore ! 

Thibaut : le moment marquant de mon stage, c’est quand on s’est rencontré la première fois. Je ne viens pas de Paris, je suis Vendéen, j’ai dû faire le déplacement. Mon train était en retard, je suis arrivée donc en retard le premier jour du programme…  Mais qu’est-ce que ça représente cette anecdote face à tous les souvenirs que je retiens du programme, juste c’était vraiment cool ! 

Sandrine : mon meilleur souvenir, en plus d’avoir le plaisir quotidien de mettre en production des lignes de code pour améliorer les habitudes de consommation de millions de Français, c’est ma rencontre avec mes amis du programme, ainsi que l’équipe que j’ai intégrée. 

 

Si toi aussi, tu es en recherche d’un stage ou d’une alternance et que tu souhaites intégrer le programme La Ruche. Trouve le stage ou l’alternance qu’il te faut, parmi les offres disponibles ici